accueil agenda biographie conférences livres services

Options supplémentaires

publication et diffusion de livres - rédaction de biographies et de sagas industrielles - accouchement d'idées

dernière mise à jour : 12/04/2014

 

 

 

accueil > kahunamag > le journal de Patrick Jagou, ingénieur AM de formation, artisan de l'écriture et de l'édition par passion

27 août 2011.

Les écrivains du Beaufortain en résistance au barrage de Roselend

À l’occasion du cinquantenaire du barrage de Roselend qui a été célébré le 20 août dernier, j'ai eu l'opportunité de dédicacer mes livres sur le stand que Catherine Frison-Roche, la gérante de la maison de la presse de Beaufort-sur-Doron, avait organisé d’après une idée originale d’Hubert Favre, le faiseur de rencontres patenté de la vallée.

Le fait est que la présence des écrivains du Beaufortain n’a pas été jugée indispensable sur l’aire des animations et des activités officielles de l’événement pour des motifs qui m'échappent et que je ne cherche même pas à connaître tant ils doivent être futiles. Mais il en fallait plus pour nous décourager. C’est donc sur le parking de la « buvette à Nanard » (Bernard Frison-Roche qui tient le restaurant d’altitude « L’étoile des Neiges » et qui nous a gracieusement accueillis) que nous avons trouvé refuge, à un jet de pierre de la chapelle Sainte Madeleine de Roselend, Sainte Madeleine étant, entre autres et comme chacun le sait, la patronne des filles repenties.

Il faut croire qu’en 1991, lors du trentenaire du barrage, la littérature beaufortaine était plus en odeur de sainteté qu’aujourd’hui puisqu’un espace avait été réservé à un certain Roger Frison-Roche alors âgé de 85 ans (L'Appel du Hoggar, Premier de cordée, La Grande Crevasse, Les montagnards de la nuit, Le Versant du soleil, etc., etc.) et à Pierre-Henry Beuve-Méry qui venait de sortir son Paroles écrites restituant au plus juste la voix de son père Hubert, le fondateur du journal Le Monde, amoureux éperdu de la vallée aux mille chalets. Autres temps, autres mœurs, autres écrivains du Beaufortain...

Bref... Samedi dernier, grâce à Catherine Frison-Roche, j’ai eu le privilège de rencontrer l’irrésistible Pascale Chollet (fille spirituelle de Virginia Woolf et auteure du roman Rivière Churchill et du recueil de nouvelles Lignes de crêtes qu’elle vend comme des petits pains) et Yann Teissier du Cros (le talentueux auteur d’un roman policier intitulé Orage sur la Pierra-Menta et d’un guide pratique cosigné avec Agnès Couzy -Tarentaise, randonnées en Vanoise et Beaufortain-) qui est, comme moi, titulaire d’un diplôme d’ingénieur des Arts et Métiers, raison pour laquelle nous n’avons pas mis longtemps à sympathiser en vertu de la belle fraternité gadzarique.

De l’ambiance, il y en eu sur le stand des écrivains du Beaufortain, Pascale Chollet régalant nos visiteurs des flonflons de son accordéon ! Et des visiteurs, il y en a eu aussi, en grand nombre qui plus est, ce qui n’est pas une surprise pour tout professionnel de la communication qui se respecte, sachant que dans les salons internationaux, les deux meilleures places sont celles situées à côté de la buvette et des toilettes.

À noter qu’au cours de cette journée mémorable, nous avons eu l’honneur de recevoir la visite de Madame le maire de Beaufort-sur-Doron, Annick Cressens (lectrice assidue à ses –rares– heures perdues) ; celle de Madame Françoise Chaffanel-Ferrand, Beaufortaine de cœur et d’adoption qui, après 20 années passées chez Albin Michel, vient d’accepter le poste de directrice littéraire des éditions XO ; celle de Monseigneur Marcel Perrier, évêque émérite, éditorialiste et grand poète pastoral (auteur de Paroles et paraboles et de Feuilles d’automne) et celle de Claude Perrier, auteur de Drôle de jeu à Nagano qui, en son temps, avait été cité lors d’une émission littéraire animée par Patrick Poivre d’Arvor.

Quant à la presse locale, mesurant la portée de notre acte de résistance à sa juste valeur, elle nous a gratifiés de deux beaux articles, l’un paru dans Le Dauphiné Libéré, l’autre dans La Savoie.

« La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert » (André Malraux). Comprenne qui pourra...

Patrick Jagou, ingénieur-humaniste (ENSAM Bo75) & gérant.


Contact

contact@kahunavision.com

 

 

 

 

Patrick Jagou, gérant de la s.a.r.l. KAHUNAVISION, vous remercie de votre visite du site Internet www.kahunavision.com

Le site internet www.kahunavision.com est la propriété de la s.a.r.l. KAHUNAVISION.
La marque « kahunavision » (assortie de son logo) est une marque déposée par la s.a.r.l. KAHUNAVISION.

Copyright © 2002-2014 s.a.r.l. KAHUNAVISION.
Tous droits réservés.
***

accueil

agenda

biographie

conférences

livres

services